Metroid_Prime_3_Corruption_Cover

C’est avec une impatience non dissimulée que je me suis rué sur Metroid Prime 3 Corruption, le troisième et dernier chapitre de la série débutée en 2002 par le fascinant Metroid Prime. Le premier volet pouvait à coup sûr être considéré comme un coup de génie, une superbe démonstration de level design couplée à un jeu immersif et intelligent qui reprenait les principales forces du fameux Super Metroid, que je considère comme l’apogée de la série. MP était une symbiose unique de plusieurs gameplay avec une cohérence et un véritable talent immersif.

Le second épisode m’avait partiellement déçu : identité visuelle plus quelconque et surtout, une complexité déconcertante dans la construction des niveaux. Metroid Prime 2 Echoes voulait dépasser son grand frère, aller plus loin et apporter de nouvelles choses. Le pari était à moitié réussi : certains lieux étaient de petits bijoux de construction, les passages dans l’Ether sombre stressaient à souhait, mais globalement, MP2 avait perdu le rythme et la saveur de son prédécesseur, abusant de couloirs superbement construits mais se reposant un peu trop sur ses acquis ou voulant les complexifier, à défaut de les dépasser.

Les premiers pas dans MP3 confirment une tendance : plus de couloirs, plus de linéarité, mais également de très bonnes surprises. La première partie du jeu est très scriptée, mais arrive à surprendre et à accrocher. A défaut de retrouver le génie de MP1, les petits gars de Retro Studio ont fini par exceller dans le rythme. Le gameplay de Metroid Prime révèle une nouvelle fois sa richesse : affrontements désormais plus intéressants, grâce au contrôle à la Wiimote qui est juste admirable, exploration et recherche, passages en boules et plate-forme. J’ai beau avoir joué à quelques grands jeux d’actions ces derniers mois comme BioShock ou Gears of War, je ne cesse d’être soufflé par la quantité de gameplay que comporte MP3, et surtout la justesse de l’intégrations de toutes ses phases de gameplay.

L’aventure commence donc plutôt bien et les nombreuses qualités de MP3 ne cessent de se manifester. En terme d’immersion, on atteint ici l’excellence, grâce aux nombreux petits détails comme le reflet des yeux de Samus en mode scan, à la phase dans le cockpit excellente ou aux diverses apparitions des membres de Samus. Le contrôle à la Wiimote est évidemment l’une des grandes nouveautés du titre. Le contrôle est devenu plus précis, tout en gardant son accessibilité. Retro Studio a profité de ce gain pour ajouter de nombreux gameplay basés sur la visée, absents des deux premiers jeux. En plus, quelques petites phases permettent d’utiliser ponctuellement la Wiimote pour activer des mécanismes. Ca ne va pas très loin, mais ça donne un peu de variété.

Immersion et contrôle excellent sont au rendez-vous, et les qualités intrinsèques de la série n’ont pas bougé : on retrouve cet immense travail de level design, à la fois complexe, ingénieux, mais pourtant si accessible. La structure du jeu donne régulièrement des objectifs, on a toujours quelque chose à faire, et les indications de la carte sont vraiment pratiques.

Au final, bien que moins marquant que Metroid Prime, ce troisième volet signe la maturité de la série : les qualités sont toujours au top, on a gagné en richesse et les petites idées sont vraiment intéressantes, comme les interactions avec le vaisseau spatial. On pourrait regretter les nombreuses reprises de jeux précédents, la structure un peu trop semée de couloirs au lieu de vastes étendus explorables progressivement, et globalement, l’infériorité par rapport au génial Metroid Prime. Mais ce MP3 Corruption s’en tire avec les honneurs et ne déçoit pas un seul instant. Il est ingénieux, superbement réalisé, amusant et se renouvelle suffisamment pour accrocher le joueur jusqu’au bout de sa quinzaine d’heures.

Cela fait plaisir de pouvoir jouer à des jeux de cette trempe sur Wii. La mienne était en veille depuis Zelda Twilight Princess, et elle vient de recevoir une aventure d’une qualité très similaire à la grandiose aventure de Link. Il y a un savoir-faire incontestable, une finition exemplaire présent  et vraiment peu de choses à redire dans ce MP3. J’espère que la série va se poursuivre encore longtemps, sous une forme ou une autre (avec un petit volet DS en 2D, ce serait vraiment parfait).

Metroid_Prime_3_Corruption__1_ Metroid_Prime_3_Corruption__2_ Metroid_Prime_3_Corruption__3_