Alors que je suis toujours en train de galérer sur Guitar Hero premier du nom en mode Expert, voilà-t-il pas que le deuxième pointe le bout de son nez. Alors qu'il aurait fallu patienter plus d'un an pour pouvoir découvrir le Guitar Freaks made in america, le second épisode s'est pointé rapidement, preuve d'un certain succès. Succès particulièrement visible au Micromania Games Show 2006 où le stand Activision, le nouvel éditeur du jeu, était très fréquenté.

Bon alors il a quoi dans le ventre ce deuxième volet. Une tracklist encore plus longue, encore plus impressionnante que celle du premier et assez éclectique, sans toutefois trop s'éloigner des origines rock. J'ai approché la bête une première fois avant de repartir sur le premier, pour m'apercevoir que j'avais vraiment baissé de niveau. Etrange. Je m'y remets à l'occasion de la sortie PAL.

Premières parties, premières réactions, c'est plus tolérant, on peut s'en sortir plus approximativement, alors que le premier était déjà bien tolérant en comparaison d'un Guitar Freaks. J'avais entendu par ci par là que la difficulté avait été revue à la baisse. Cette fois je ne suis pas passé par la case Mode Normal, définitivement trop simple quand on a déjà goûté à du mode Expert, donc zouh, en mode Difficile. La difficulté est difficile à estimer : dès le mode Difficile, les accords sont déjà bien exigeants, mais à cause de la grande tolérance, on peut s'en sortir sans trop de casse.

J'avance tranquillement, en m'amusant bien au passage. Strutter de Kiss est bien sympa, même si très répétitive, Message in a Bottle de Police est bien fun à jouer. Deux premières séries sans grands problèmes. Les séries suivantes s'enchaînent bien, avec des morceaux connus qui font bien plaisir comme Killing in the Name (Rage Against the Machine) ou Sweet Child o'Mine (Guns' N Roses). La série 7 arrive avec Madhouse, bien sympathique et les emmerdes commencent.

Le premier blocage est sans conteste Carry Me Home, avec son début apocalyptique et sa rythmique pas évidente du tout. Les accords à trois boutons, grande nouveauté de ce volet, y sont fréquents et perturbants. Bref, quelques bonnes gamelles en perspectives avec du bon 6% / 8% bien ringard. Après quelques essais, ça finit par rentrer, le début passe mais la suite est galère. Finalement, après quelques pétages de câble et en laissant un peu le temps passer, j'arrive à la finir.

La suite passe difficilement, sans trop de casse, mais sans la classe. Bam, autre problème Psychobilly Freakout. Comprend rien, je dois m'y reprendre à plusieurs reprises avant de parvenir à comprendre le rythme. Bon, ça passe quand même je galère moins que la barrière Crossroad Difficile du premier volet.

Dernière série, ça commence à devenir vraiment tendu. Je commence à regrette de ne pas mieux maîtriser les techniques du Hammer-On et Pull-Off, qui permettent d'enchaîner plusieurs notes ascendantes ou descendantes en appuyant une seule sur le mediator. La dernière chanson de la série, avant le "encore" est Hangar 18 de Megadeth et ça balance bien. La rythmique permet de se reposer entre les solos, jusqu'à la seconde partie qui n'est qu'une succession de solo. A ma grande surprise, je finis par y arriver, alors qu'il m'a fallu longtemps avant de passer Cowboy from Hell (Pantera) en Difficile dans le premier.

La dernière chanson est la fameuse Freebird de Lynyrd Skynyrd. 9 minutes de bonheur avant une première partie très calme et du solo pendant près de 5 minutes. Le rythme est super sympa, beaucoup de répétition jusqu'à craquer nerveusement. Des passages d'anthologie et bizarrement, je parviens à la passer du premier coup ! J'en ressors épuisé, vu la concentration demandée, mais vraiment satisfait.

Il ne reste plus qu'à recommencer dans le mode Expert, dont les dernières pistes sont d'une grande difficulté. Pourtant, je n'arrive toujours pas à voir si Guitar Hero 2 est plus facile ou plus difficile. J'ai sûrement fait des progrès en jouant au 2, les enchaînements sont beaucoup plus complexes, mais j'ai surtout l'impression que ça passe mieux. Je ne suis pas certain que les dernières soient plus difficiles que le couple infernal Bark at the Moon / Cowbow From Hell Expert de Guitar Hero 1. A l'exception tout de même de Freebird Expert qui, franchement, est terrifiante.